Originaire de Blois, Margot a étudié et vécu ses premières expériences en tant que webdesigner à Paris. Fraîchement débarquée à Lille en Juin dernier, elle a depuis fait son nid au sein de l’équipe Marketing, aux côtés de Sophie, Lucille, Fiona, et Clémence. Créative, curieuse et passionnée de cinéma, Margot est aussi une fière représentante de la team #catlovers, et s’apprête à adopter un adorable chaton né chez François. Découvrez son interview.

Peux-tu te présenter et m’expliquer ton rôle chez Silicon Salad ?

Je m’appelle Margot, j’ai 28 ans et je suis Webdesigner en Animation commerciale. J’ai grandi à Blois, étudié à Bordeaux puis à Paris où j’ai démarré ma carrière, pour finalement déménager à Lille il y a 5 mois. J’ai rejoint l’équipe Marketing et je travaille aux côtés des traffic manager qui sont en relation directe avec nos clients pour définir le planning annuel d’animation commerciale.

Ma mission consiste à mettre en valeur toutes les opérations commerciales en ligne de nos clients – dont Jef Chaussures, Des marques et vous, What For ou encore Dya Shopping – pour lesquels je crée des newsletters, des kits médias, des triggers adaptés à la charte graphique et aux choix éditoriaux de chaque marque.

Concrètement, à quoi ressemble ta journée type ?

Mon quotidien est rythmé d’une part par la création de supports médias, d’autre part par les échanges – formels et informels – avec mon équipe. Nous faisons des points quotidiens pour suivre l’avancée de chaque projet. Nous passons en revue chaque levier dont l’animation commerciale fait partie. Grâce à l’outil de gestion de projet Asana, ma journée est réglée comme du papier à musique !

Quels sont tes principaux challenges ?

Les marronniers tels que les soldes ou le Black friday sont sans doute les opérations qui me challengent le plus. Durant ces périodes, les consommateurs sont assaillis d’informations. Notre défi, en tant qu’agence spécialisée en marketing digital, consiste à aider nos clients à sortir du lot, en proposant la juste quantité d’information et la meilleure expérience utilisateur possible.

Plus généralement, je dirais qu’un autre de mes challenges au quotidien est la nécessité de s’imprégner de l’univers et des valeurs de chaque client. Cela demande beaucoup d’adaptabilité et un bon sens de l’observation, sans doute les deux principaux prérequis dans le métier de webdesigner !

Enfin, travailler chez Silicon Salad me pousse à sortir de ma zone de confort ! Je suis de nature plutôt discrète et solitaire, néanmoins je m’épanouis beaucoup dans l’ambiance chaleureuse de l’agence. La transparence, la convivialité et le partage entre collègues me donnent envie de m’investir et de m’améliorer dans ma communication avec les autres.

As-tu mis en place des astuces, des rituels pour t’aider dans ton organisation au quotidien ?

Nous avons la chance de travailler avec l’application Asana – un outil de gestion de projet très complet – qui nous aide à noter et prioriser toutes les missions que nous avons à faire dans la semaine. Temps de travail, contenu des briefs, deadlines… Tout y est écrit noir sur blanc et mis à jour en temps réel, ce qui permet notamment à mes collègues de savoir où j’en suis dans mon travail, et vice versa.

Par ailleurs, il est important pour moi de continuer à faire de la veille au quotidien. Pour cela, j’utilise notamment Dribbble, awwwards, pinterest, behance. L’outil Panda – une extension Chrome – est aussi top puisqu’il me permet de regrouper tous ces flux d’informations sur le design !

Quel est ton meilleur souvenir chez Silicon Salad ?

J’aurais du mal à ne citer qu’un moment. L’agence organise régulièrement des évènements “hors du temps de travail” qui nous permettent d’apprendre à mieux nous connaître et de partager des moment informels entre collègues. Ayant récemment emménagé à Lille, cela m’a permis de découvrir la région  – notamment lors de notre dernière sortie entre Calais et Wissant – et de découvrir les personnalités de l’agence.

J’aime aussi le fait que nous soyons une agence à taille humaine, et la proximité que cela nous offre, tant entre collaborateurs qu’avec nos clients. Je dois dire que cela contribue à me donner envie de venir travailler pour apprendre, échanger, et co-construire.

La question de Grégoire : Si tu étais un sport, serais-tu un sport individuel ou collectif et pourquoi ?

Je ne suis pas une grande sportive, mais si je devais être un sport, je serais un sport collectif. Pourquoi pas le handball ? Le sens de l’observation et l’esprit d’équipe y sont essentiels, deux qualités que je cultive au quotidien 🙂

Ta question pour le prochain interviewé ?

Quel film pourrais-tu regarder en boucle, sans te lasser ? Et Pourquoi ?