Florian, c’est un peu la force tranquille de l’équipe Marketing. Arrivé chez Silicon Salad en novembre dernier pour renouer avec son premier amour – le SEO -, ce passionné de musique, de sport et pro du netlinking fait petit à petit son nid dans son équipe très (très) féminine. Florian est également fervent supporter du Losc, et accessoirement mais à noter tout de même : il déteste perdre aux jeux de société. Enfin, n’essayez pas de lui faire avaler n’importe quelle information imprécise… Florian ne croit que ce qu’il voit ou ce qu’il peut vérifier – de source sûre – sur son ami Google. Découvrez son interview.

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Florian, j’ai 26 ans. J’ai passé un Bac Économique et comptable, mais une fois celui-ci en poche et après plusieurs stages, je n’étais plus tout à fait sûr de vouloir faire carrière dans ce domaine. En parallèle, j’entendais de plus en plus parler du domaine du digital et des opportunités qu’il renfermait. J’ai donc passé en revue les différentes spécialités qu’il était possible d’étudier, et finalement intégré une école basée en Belgique et assez généraliste, qui proposait une formation globale en e-business. Au fil de ces trois années, j’ai réalisé que deux matières m’intéressaient particulièrement, en l’occurrence la gestion et l’implémentation d’ERP et le SEO. J’ai donc rapidement entrepris de me spécialiser au maximum dans ces deux domaines en acquérant diverses certifications. Quand j’ai obtenu mon Bachelor, j’ai souhaité rejoindre une école spécialisée à Roubaix : l’IMMD (Institut du marketing et du management de la distribution). L’une des conditions – hormis les divers entretiens d’entrée – était de trouver une alternance pour les deux années. J’ai trouvé assez rapidement une entreprise à Roubaix, mais malheureusement deux semaines avant la rentrée, le directeur m’a appelé pour m’annoncer que la personne qui m’avait recruté avait quitté l’entreprise, et que cela compromettait ma venue. Le choc a été dur, mais une fois la nouvelle assimilée, j’ai entrepris de chercher une nouvelle entreprise en urgence… En vain ! Le SEO m’intéressait toujours mais j’étais encore très novice dans le domaine. J’ai tout de même postulé pour un poste de référenceur SEO junior dans une agence à Marcq-en-Barœul, et j’ai été pris, ce qui m’a permis de rapidement passer à autre chose. Petit à petit, j’ai réussi à évoluer. Je suis rapidement passé chef de projet SEO, puis Manager du service Webmarketing la dernière année. Je gérais alors à la fois le pôle SEO, SEA et web-rédaction. Néanmoins j’ai finalement éprouvé le besoin de retrouver une structure plus à taille humaine. Dans mon ancienne agence, nous étions environ 70 collaborateurs au siège. J’avais surtout à cœur de renouer avec la dimension plus technique de mon métier. Je sentais que ma position en tant que manager était quelque peu prématurée, que j’avais encore besoin d’apprendre pour assumer ce genre de responsabilités. Je crois vraiment qu’il y a un temps pour tout, et j’ai besoin de me sentir parfaitement apte et légitime pour savoir comment agir ou réagir en toutes circonstances. A ce moment-là, Silicon Salad cherchait un traffic manager SEO. Mathilde m’a téléphoné et après quelques entretiens avec notamment Lucille et Sophie, j’ai rejoint l’agence en Novembre 2021.

Quel est ton rôle chez Silicon Salad ?

Concrètement, mon rôle est d’accompagner et de conseiller nos clients dans leurs stratégies SEO. Je commence par étudier la stratégie déjà en place – si elle existe – pour l’ajuster et l’améliorer en fonction des objectifs à atteindre. Parmi les objectifs en question, bien souvent les entreprises souhaitent se positionner sur des requêtes bien particulières pour gagner en visibilité. Je les aide dans ce sens. J’ai également une casquette très technique qui me permet de proposer à mes clients des optimisations leur permettant de se démarquer de leurs concurrents, en particulier sur les moteurs de recherche tels que Google. Je forme un binôme avec Lucille qui est très experte sur tout ce qui concerne la stratégie SEO dite “on-site” tandis que je suis plus spécialisé sur les stratégies dites “off-site” telles que le netlinking. C’est d’ailleurs un vrai plaisir de collaborer avec elle !

En tant que traffic manager SEO, quels sont tes outils indispensables ?

Il y plusieurs outils que j’utilise tous les jours, sans exception. Le premier et sans surprise, c’est la Search Console, puisque celle-ci me permet de collecter des données sur la santé des sites que j’analyse, leur visibilité, quelles pages fonctionnent le mieux, quels mots clés sont les plus pertinents… Dans la mesure où il s’agit d’un outil Google, les informations sont puisées à la source, ce qui garantit leur fiabilité. Un autre outil que j’aime beaucoup est SEMRush. Je m’en sers pour trouver beaucoup d’informations à propos de la concurrence et des stratégies mises en place par cette dernière. C’est pour moi un outil indispensable pour suivre et étudier les tendances en SEO. Enfin, j’utilise l’application Feedly pour effectuer une veille quotidienne. Celle-ci est basée sur un algorithme qui remonte toutes les actualités relatives au SEO et plus généralement au Marketing digital. Je reçois des alertes en temps réel, ce qui me permet d’être très réactif dès lors qu’une évolution présente un potentiel impact sur la visibilité de nos clients.

Un ou deux conseils pour faire la différence en SEO en 2022 ?

Je conseillerais d’inclure une stratégie de netlinking dès la définition de la stratégie sémantique. L’un ne doit pas être pensé sans l’autre. La mise en place du jour au lendemain d’une stratégie de netlinking a toutes les chances d’être beaucoup moins efficace que si celle-ci est pensée en amont. Or étant donné qu’il s’agit d’une stratégie qui a un coût, il est judicieux de prendre le temps de réfléchir notamment à quels contenus on souhaite publier et à quelle fréquence.

Peux-tu me raconter un moment marquant chez Silicon Salad ?

Ce qui m’a le plus agréablement surpris jusqu’à présent, c’est l’accueil dont j’ai bénéficié à mon arrivée. Je me suis senti très attendu et tout de suite à l’aise. J’ai apprécié le déjeuner organisé en amont de mon arrivée – un excellent brise-glace ! – ainsi que d’avoir l’occasion de rencontrer les différents membres de l’équipe dans le cadre de rendez-vous planifiés dès mon arrivée. Silicon Salad soigne vraiment l’accueil de chaque nouveau collaborateur, et pour ma part j’ai trouvé cela très engageant et enthousiasmant pour la suite !

En dehors du travail, quels sont tes passe-temps ?

Je suis passionné de musique, et depuis quelques mois je pratique la guitare. Je prends des cours en ligne, je lis des livres et je m’entraîne beaucoup – le week-end notamment ! Je fais également du sport. J’ai longtemps pratiqué le basket ainsi que le water-polo et du base-ball. En ce moment, je fais pas mal de course à pied. J’ai vraiment besoin de me dépenser pour me sentir bien.

La question de Ségolène : Ta chanson « plaisir coupable » ?

Je dirais “J’oublie tout” de Jul, en souvenir de mes soirées étudiantes et de mon style assez décalé de l’époque !

Ta question pour le prochain interviewé ?

Si tu pouvais occuper le poste de quelqu’un d’autre chez Silicon Salad, qui choisirais-tu ?