Par , le 26 avril 2013

Automatiser vos rapports Google Analytics dans Google Drive

Marketing | 3

En tant que webanalyste, le plus intéressant pour moi est de consacrer un maximum de temps à l’analyse et le moins possible à la récolte des données. En me dégageant de toute la phase de récolte de données, je peux ainsi pleinement me consacrer à des études approfondies et à la recherche de pistes d’amélioration.

J’utilise, comme plus de 80 % des acteurs du e-commerce, l’outil Google Analytics pour suivre et analyser les données de trafic et de commerce électronique des sites web dont j’ai la charge. Pour ces sites, j’avais l’habitude auparavant de suivre plusieurs indicateurs à travers des tableaux dans Google Drive, que je remplissais à la main. Ce qui me faisait perdre un temps fou. Mais ça c’était avant !

Après m’être documenté sur les possibilités qui s’offraient à moi pour gagner du temps, j’ai trouvé une méthode qui permet d’automatiser toute la collecte des données Analytics dans Google Drive. Et cela grâce à une application disponible gratuitement dans Google Apps Script et qui s’appelle «Google Analytics Report Automation (magic)».

Avant de suivre la méthodologie que je vais décrire dans l’article, il est indispensable d’avoir défini au préalable le type de rapports et d’indicateurs que vous voulez suivre dans vos tableaux de bord de suivi. En effet, cette automatisation doit répondre à un besoin précis et il faut donc définir précisément ce besoin avant de l’utiliser.

SOMMAIRE

Mise en place du script
Configuration de la récolte des données Analytics
Création des tableaux de bord de suivi

Mise en place du script

L’automatisation des rapports Google Drive avec Google Analytics nécessite l’intégration d’un script dans Google docs. La vidéo ci-dessous explique parfaitement comment mettre en place cette connexion :



Il y a 3 étapes à suivre :

  • Créer une nouvelle feuille de calcul dans Google Drive.
  • Installer le script Google Analytics Report Automation (magic) qui se trouve dans la Galerie de scripts de Google Drive.
  • Autoriser l’accès dans Google Drive à l’API Google Analytics (depuis l’onglet Outils –> Editeur de scripts). Dans cette phase-là, comme expliqué dans la vidéo, il est indispensable de copier / coller la clé API pour que le lien puisse se faire.

Une fois le script Google Analytics installé dans la feuille de calcul Google Drive, l’étape suivante consiste à définir le type de donnés que vous souhaitez obtenir automatiquement.

Configuration de la récolte des données Analytics

Pour obtenir les données de Google Analytics dans les feuilles de calcul Google Drive, le script se connecte et utilise l’API Google Analytics. La construction des rapports automatiques va donc nécessiter de connaître un peu la configuration de l’API Google Analytics (http://ga-dev-tools.appspot.com/explorer).

Pour générer les fameux rapports automatiques dans votre feuille de calcul Google Drive, il vous faudra suivre les étapes ci-dessous :

  • Créer un «Core report» dans la feuille de calcul grâce à l’onglet «Google Analytics». Une feuille «gaconfig» va alors s’ouvrir, elle contient les éléments qu’il faut fournir pour pouvoir automatiser l’extraction des données.
  • Remplir le Core report avec les données nécessaires (IDs, métriques, dimensions, filtres, segments avancés, période d’analyse …) pour la génération des données à intégrer dans vos tableaux de bords de suivi. La structure des données à ajouter dans la feuille «gaconfig» est la même que celle à utiliser dans l’API Google Analytics.
Par exemple, si vous souhaitez obtenir le nombre de visites par support, vous devez mettre une période d’analyse (pour les lignes «start-date» et «end-date»), rentrer «ga:visits» pour la ligne «metrics» et «ga:medium» pour la ligne «dimensions».
N’oubliez pas de donner un «sheet-name» à votre rapport.
  • Appuyer sur le bouton «Get Data» dans l’onglet Google Analytics. Le script va alors s’exécuter et faire ressortir sur une nouvelle feuille contenant les données que vous avez souhaitées obtenir.

Les deux premières étapes passées, il ne reste plus qu’à créer le tableau qui contiendra les calculs, et les données que vous avez l’habitude de consulter et de suivre.

Création des tableaux de bord de suivi

Si vous avez bien défini initialement les données que vous souhaitez obtenir dans vos tableaux de bord de suivi et respecté les étapes précédentes, alors il ne reste plus qu’à construire ce fameux tableau de bord automatique.
Comme les exemples sont toujours plus parlants que la théorie, je vais vous en montrer un. Si je souhaite suivre quelques indicateurs (tels que visites, transactions, chiffre d’affaires par exemple) en les segmentant par leviers de trafic et en les comparant avec l’année dernière (N-1), je peux remplir le core report de la manière suivante :

gaconfig


Une fois les données récoltées (dans mes feuilles «Données N» et «Données N-1»), je peux créer mon tableau de bord personnalisé sur une nouvelle feuille qui reprendra ces indicateurs en distinguant chaque levier.
Etant donné que j’ai choisi de comparer mes données N avec les données N-1, il faut que j’aille récupérer des données dans les deux feuilles pour les agréger dans mon tableau de bord (grâce à des formules « = », « =sum » ou encore « =sumif »). Voici un exemple de tableau de bord automatique que je pourrais créer :

TDB exemple
Si vous souhaitez affiner vos rapports, il est possible de rajouter, dans le core report, des filtres (dans la ligne «filters»), des segments avancés (dans la ligne «segment») ou de trier les données de manière croissante ou décroissante par exemple (dans la ligne «sort»).
Une fois votre tableau automatique réalisé, vous pouvez le copier afin de l’utiliser pour d’autres sites que vous gérez. Comme tout document Google Drive, vous pouvez également partager vos tableaux avec d’autres personnes ou encore les télécharger en CSV ou PDF.
Dès que vous avez compris la mécanique, vous pouvez aller très loin dans la construction de vos rapports de suivi et automatiser au maximum toutes vos tâches de collecte de données. Et avoir plus de temps à consacrer à l’analyse et à la définition de plan d’actions !

Partager l'article :

3 commentaires
  • Hello,
    tout d’abord merci pour ce tuto, au poil.
    Ce post date un peu et je comprends aussi que tu ne fais pas de support pour ce type de tuto.

    Cependant, je bloque à la 3ème partie à « l’autorisation du script »
    La fenêtre modale ne me propose pas de renseigner mon API key, alors que j’ai bien activé le service et ai l’autorisation.

    As-tu déjà rencontré ce problème ?

    Merci d’avance.

  • Hello,
    re moi, j’ai trouvé une solution, c’est simplement l’interface qui a changé, dès lors que nous sommes connecté au profil Google+, apparemment plus besoin de valider par l’API key.

    Merci qd même.

  • Oui, plus besoin le l’API KEY. L’authentification se fait via le compte Google+.

    Au départ ça ne marchait quand même pas pour moi. En fait, avant de lancer le GET DATA, il faut sélectionner toute la feuille. Et ça marche nickel.

    Merci pour ce très bon tuto.


Vous souhaitez réagir ?

En soumettant ce commentaire vous donnez à Silicon Salad le droit de citer vos propos ainsi que votre nom/site. Tous commentaires dégradants ou hors-sujet peuvent-être supprimés par décision de l’auteur. Votre e-mail, ne sert qu’à des fins d’authentification, il ne peut-être ni partagé ni diffusé.
Vous pouvez commenter avec la syntaxe Markdown. En savoir plus

Article précédent
Conférence aux Journées du Contenu web 2013 : «Google analytics au service de l’emailing»