Par , le 12 février 2015

AWS une pléthore de nouveaux services

Développement | 0

Nous pouvons vous assurer que ça va bouger du côté d’AWS en cette année 2015.
Nous avons assisté il y a peu à une conférence d’Amazon sur ses nouveaux services AWS.
Vous trouverez ci-aprés un résumé des nouveaux venus.

Debrief

Cette présentation a été pour Amazon l’occasion de présenter non moins de 8 nouveaux outils / services.
La grande majorité des services sont en béta et ont été survolés durant la présentation ; nous reviendrons plus en détail sur ces derniers au cours de l’année (aprés quelques tests et/ou utilisation concrète en production).

Passons aux outils !

Base de données : Aurora

Aurora, voici le nouveau nom qu’a donné Amazon pour son tout nouveau moteur relationnel.
Il est important de noter que ce nouveau moteur est compatible avec les bases Mysql, c’est-à-dire qu’il est possible d’exporter une base Aurora vers du Mysql et d’importer une base Mysql dans une base Aurora.
Les deux gros points positifs de la nouvelle base d’Amazon sont :

  • sa rapidité : 5x plus performant que Mysql (selon les benchmarks d’Amazon)
  • la taille de la base est dynamique (auto-scaling)

table-count

Plus d’info ici : session aws invent SDD415

Place aux fonctions : Lambda

Le principe de AWS Lambda : éxécuter du code en réponse à un événement.
Un exemple d’utilisation : suite à l’updload d’une image sur S3, sa miniature est générée.

data-triggers

Session MBL202

Workflow : gestion de versions et déploiements

AWS va se doter de 3 nouveaux outils afin de gérer les problèmatiques de l’hébergement de vos sources et de vos déploiements (continus).

Code commit

Code commit est un gestionnaire de source compatible avec Git. Cependant à la différence de ce dernier, Amazon vend sa solution, comme capable de gérer tout type de fichiers (code, images, vidéos, binaires …). De plus, les dépôts ne sont pas limités en taille.

code-commit

Code pipeline

Cette brique a vocation à s’insérer entre code commit et code deploy et servirait donc par exemple à lancer une suite de tests après un commit. On imagine pouvoir relier des githook avec code pipeline ; ce service pourrait donc s’apparenter à Travis.

La représentation des flux est plutôt sympa :

company-wep-app

code deploy

Code deploy comme son nom l’indique, est un service gérant le déploiement d’applicatif.
Un exemple de cas d’utilisation : déployer une application préalablement validée par la chaine code pipeline.
Une console afin de voir l’ensemble des déploiements est disponible.

Session ARC402

deployement

Les autres

Non ce n’est pas fini 😉

AWS config

AWS config vous permet de faire l’inventaire de vos ressources AWS ainsi que de visualiser l’historique des configurations de vos machines. Session SEC315

aws-config

AWS KMS

Ce nouveau service sert à gérer toutes ses clés de chiffrements.
Session SEC406

Amazon ECS

Service de conteneur pour Amazon EC2 (se repose sur Docker).
Session APP313

Conclusion

Nous pouvons dire qu’Amazon ne chômme pas ; c’est impressionnant le nombre de services qu’Amazon est capable d’annoncer.
Il faut cependant noter que tous ces services sont encore en béta et majoritairement, uniquement accessibles sur les serveurs US.
Tous ces services devraient voir le jour en 2015 et nous pouvons espérer qu’ils soient vite accessibles du côté Europe.

Nous comptons poster régulièrement du contenu sur les services AWS, restez donc à l’écoute 😉

Vous pouvez regarder la conférence à cette adresse : http://aws-carlos.s3.amazonaws.com/public/webinar-reinvent-recap-FR.mp4
De plus, vous trouverez un grand nombre de vidéos sur les services AWS sur leur chaine youtube ainsi que sur leur chaine BrightTalk.

Partager l'article :

Vous souhaitez réagir ?

En soumettant ce commentaire vous donnez à Silicon Salad le droit de citer vos propos ainsi que votre nom/site. Tous commentaires dégradants ou hors-sujet peuvent-être supprimés par décision de l’auteur. Votre e-mail, ne sert qu’à des fins d’authentification, il ne peut-être ni partagé ni diffusé.
Vous pouvez commenter avec la syntaxe Markdown. En savoir plus

Article précédent
Un problème de Cross-Origin avec vos webfonts ?