Par , le 11 mai 2016

Tous Mobilisés

Marketing | 1

Dans le cadre du programme Google Partners, nous avons eu le plaisir d’être invités par Google à un afterwork intitulé « Mobilisation Google Partners » et dédié à l’usage du mobile en France.

L’occasion était belle pour nous, en tant qu’agence e-commerce prescriptrice et créatrice de sites optimisés pour la navigation sur mobile, de participer à cette soirée riche en statistiques et arguments pour convaincre (s’il en reste) les derniers récalcitrants à une visibilité web mobile.

Mobile < Mobile First < Mobile only

L’argument souvent évoqué pour ne pas augmenter la visibilité d’un site sur mobile est le retour sur investissement trop faible constaté sur ce device. Google évoque un tracking imparfait et insiste sur la nécessité de suivre les usages même si la statistique n’est pas encore au rendez-vous.

En ouverture de séance cette anecdote a été évoquée : Larry Page s’est forcé à parler dès 2011 de l’importance de créer des sites “mobile-first” en interne afin de créer un électrochoc auprès des équipes Google. En 2015, il est passé à un discours “mobile-only”.

Importance du multi-écrans en France

Coralie Fourmentraux, Directrice du pôle Marketing, Projet et Productions de Médiamétrie, a ouvert le bal des conférences en apportant de nombreuses statistiques sur l’usage du mobile en France. Les plus importantes à retenir à nos yeux sont les suivantes :

  • En 2015, on compte en France 2,5 millions d’internautes sur mobile de plus qu’en 2014
  • Plus de 8 internautes sur 10 sont multi-écrans
  • Plus d’un tiers des utilisateurs aujourd’hui se connectent sur les trois écrans au cours d’un même mois
  • Quelle que soit la tranche d’âge, l’usage des mobiles et des tablettes ne fait que progresser au détriment de l’ordinateur de bureau qui sera bientôt minoritaire

A l’aune de ces informations, comment peut-on encore penser aujourd’hui qu’un site qui ne s’adapte pas au device puisse encore performer en 2016 ?

Allons plus loin, peut-on accepter d’un levier d’acquisition de trafic qu’il ne propose pas des fonctionnalités de diffusion (stratégie d’enchères, format d’annonces…) dédiés au mobile ?

La mort du temps mort

Loïc de Saint-Andrieu, Mobile Evangelist chez Google, a débuté sa conférence par la diffusion de quelques images qui parlent d’elles même :

La SNCF propose de faire du vélo pour recharger la batterie de son smartphone en attendant le train.

Dans les gares SNCF, on peut maintenant faire un peu de vélo pour charger son téléphone ou sa tablette avant le départ du train.

En Chine, on trouve des trottoirs séparés en deux pour que les utilisateurs de smartphone ne se cognent pas sur les "non-connectés"

Dans certaines rues de Chine, des trottoirs sont séparés pour ne pas que les utilisateurs de smartphone se cognent sur les “non-connectés”

Bien sûr il s’agit là d’exemples forts, mais ô combien révélateurs de cette tendance : avec le smartphone, c’est la mort du temps mort. Observez donc les réflexes des uns et des autres autour de vous : une attente sur un quai de gare, un rendez-vous qui arrive en retard… toute occasion est bonne pour se ruer sur son téléphone et tuer le temps mort.

Réseaux sociaux, jeux, traitement des mails mais aussi bien sûr préparation d’un achat sont au rendez-vous durant ces micro moments.

D’où l’importance pour nous, professionnels de la navigation et de la visibilité web, de penser des sites qui soient :

  • rapides
  • sans effort
  • homogènes
  • efficaces
  • adaptatifs

Techniques d’optimisation de sites

Google recommande donc fortement d’user des techniques les plus poussées possibles pour offrir une expérience utilisateur optimale sur tous les appareils :

  • Responsive web design
  • Site dédié mobile
  • Adaptive web design
  • Progressive web app

Et au sein du site il convient de respecter ces règles :

  • Fournir l’ensemble des informations sur le produit
  • Mettre en avant les avis de clients
  • Relayer les offres pas seulement sur la page d’accueil
  • Intégrer l’inscription dans les informations de facturation/livraison
  • Forcer le clavier numérique ou avec arobase selon les champs de formulaire

La plupart des recommandations de Google sur ces sujets sont disponibles sur le site Think with Google.

Et cette fameuse preuve statistique ?

Il est vrai que la version de base de Google Analytics ne permet pas de bien suivre les parcours cross-device et donc d’identifier facilement une contribution du mobile à des achats finalisés sur ordinateur ou tablette. Avec la solution User-ID et des extrapolations statistiques, l’on pourra mieux prendre conscience de l’importance de ces parcours.

Souvenez vous de la “mort du temps mort” (ou remontez au milieu de ce billet) et pensez que chacun de ces instants passés sur mobile a pu servir à :

  • rechercher de l’inspiration
  • comparer les prix
  • lire des avis pour choisir un produit
  • vérifier la réputation d’un marchand

⇒ En résumé, il faut retenir que le mobile sert à acheter directement mais il sert surtout à préparer des achats que les utilisateurs finalisent le soir sur leur ordinateur ou leur tablette.

D’où l’importance cruciale de favoriser les parcours cross-device de par l’ergonomie et les fonctionnalités proposées par un site sur les différents appareils comme par exemple :

  • panier persistant
  • s’envoyer le produit par email
  • créer un compte pour retrouver sa sélection de produits

Les principaux enseignements

Notons également l’importance du site mobile ou de l’application smartphone dans la stratégie cross-canal. Disposer d’un site optimisé pour cet appareil et d’une communication adaptée est important non pas seulement pour les achats passés directement sur mobile et ceux finalisés sur ordinateur. Il l’est aussi de plus en plus pour assurer des visites en boutique physique.

Chez Silicon Salad, nous sommes convaincus de longue date de la pertinence de construire des sites dédiés à ces nouveaux usages, ainsi que d’adapter la stratégie de visibilité en conséquence. Les évolutions de trafic et de taux de conversion que l’on peut observer confirment ces tendances et nous incitent plus encore demain à imaginer / construire / développer vos projets en toute mobilité.

Partager l'article :

1 commentaire
  • Et oui, les internautes deviennent essentiellement des mobinautes.
    L’adaptabilité mobile n’est plus une option mais une absolue nécessité. Ou alors on fait un site web pour le fun mais pas dans une optique marketing. Pourtant prés de la moitié des sites internet français ne sont pas mobile frendly …


Vous souhaitez réagir ?

En soumettant ce commentaire vous donnez à Silicon Salad le droit de citer vos propos ainsi que votre nom/site. Tous commentaires dégradants ou hors-sujet peuvent-être supprimés par décision de l’auteur. Votre e-mail, ne sert qu’à des fins d’authentification, il ne peut-être ni partagé ni diffusé.
Vous pouvez commenter avec la syntaxe Markdown. En savoir plus

Article précédent
De la nécessité d’un compte Google Analytics sain