Par , le 20 octobre 2014

Les personas : des membres à part entière de notre équipe

Webdesign | 1

En qualité d’artisans du web, à force de réfléchir en termes de technologies ou d’identité de marque, on peut en venir à oublier le plus important et ce qui doit rester au cœur de toutes nos préoccupations : les utilisateurs de nos sites.

Cette sensible abstraction que nos métiers peuvent revêtir risquera rapidement de nuire au plaisir d’utilisation et à l’efficacité des sites internet que nous mettons en place, et les utilisateurs auxquels ces sites sont destinés ne seront donc pas comblés. Et pour contrer cela, un grand nombre d’agences, dont Silicon Salad, emploient un outil ô combien précieux et pas si nouveau (quoi que trop souvent ignoré) : les personas.

Les personas : qui sont-ils, quels sont leurs réseaux ?

Derrière ce nom étrange (voire ésotérique, argueront les esprits chagrins) se cachent une méthode et des documents qui nous serviront à représenter, résumer et communiquer nos recherches sur les utilisateurs de notre site internet, que nous aurons au préalable observés et analysés. Plus simplement, un persona correspond à une part importante d’utilisateurs réels de notre site, que l’on représente sous la forme d’un personnage à part entière, avec un nom, des caractéristiques sociales / démographiques, des goûts, des besoins et des buts.

Critères d'analyse des utilisateurs

Exemples de critères pour observer et regrouper les utilisateurs

Ce personnage aura par la suite une fiche d’identité propre, le plus souvent sous la forme d’un document d’une seule page. Plusieurs personas seront au final réalisables pour un même site.

Les personas par l’exemple

Comme tout bon personnage de n’importe quelle histoire depuis le paléolithique, le persona atteindra son ou ses but(s) en suivant un scénario et un parcours qui lui sont propres. Dans notre contexte, son parcours se déroulera donc sur notre site internet, au fil d’une navigation que nous devrons accompagner de la façon la plus personnalisée et la plus intelligente possible.

Le persona : un outil narratif classique

Le persona correspond aux canons standards d’une histoire, se déroulant ici sur notre site

Prenons pour exemple un persona qu’on aura affectueusement nommé Jean-Claude : cet homme a besoin d’effectuer rapidement et très simplement ses achats via notre site de vente de matériel de jardinage, d’autant plus qu’il abhorre tout ce qui se rapporte à la technologie. Jean-Claude aura besoin de toute notre considération et d’être particulièrement aidé, car il représente une des plus grandes parts de notre clientèle pour ce site. Et cela va avoir un impact sur notre design, qui se devra donc d’être le plus simple, le plus concret et le plus didactique possible, sans fioriture ni caprice inutiles.

Au contraire de Jean-Claude, le persona Élodie est une amoureuse de mode et une accro de l’achat en ligne, un tantinet dilettante, une cible tout à fait spécifique à notre site de vente de chaussures en ligne. Élodie représente une part significative de nos client(e)s sur ce site, et notre design se devra (et se permettra) de jouer un jeu de plaisir dans l’utilisation et la découverte de notre site, une grande part de séduction par les produits, et se targuera même d’un aspect mobile fort pour l’accompagner dans ses aventures de spécialiste ès shopping.

Exemple de persona

Exemple schématique d’un document de persona nommé Élodie

Chaque site aura ainsi plusieurs personas dont les noms et les attentes seront nommés à chaque étape de la conception, et nous emprunterons à ces personas leur vision des choses afin de rester cohérents dans les solutions que nous apportons. Et il ne sera pas rare de nous entendre dire, au cœur d’une réunion : « Mais, qu’en pense Jean-Claude ? A-t-il réellement envie de partager sur Facebook la dernière tondeuse à gazon juste avant de la commander ? ».

Ils sont en vie, ils marchent et ils vous disent même pourquoi

Les personas fonctionnent parce qu’ils nous permettent d’éviter l’écueil du site « fourre-tout » : le fameux site couteau-suisse qui fait tout et n’importe quoi, qui veut correspondre à absolument tout le monde et qui finit donc par ne plus correspondre à personne. C’est un écueil facile, et les personas nous servent donc de boussole, ces personnalités nous permettent d’orienter le design utilisateur.

Les personas sont donc fonctionnels parce qu’ils sont concrets, ils reposent sur des analyses et des documents qu’on aura réalisés après avoir interrogé les clients de nos sites (via des questionnaires, voire des interviews sur le terrain). Des expériences et des goûts de personnages authentiques assureront un design et un contenu solides, reposant sur de vrais besoins, et non pas uniquement sur des tendances (oui, ces petites icônes en flat-design-flashy sont superbes, mais non elles ne suffisent pas à créer une expérience utilisateur).

Et enfin ces personas sont en vie et marchent parce qu’ils font appel à notre côté le plus humain : ils reposent sur notre capacité d’empathie envers autrui, sur notre facilité à nous souvenir d’exemples tangibles et non pas abstraits, de partager et de communiquer à travers une narration et des personnages forts.

Ceci n’est pas une conclusion

Il serait trop long d’expliquer en détails dans cet article les méthodes et les petits conseils indispensables pour toute bonne réalisation d’un persona. Cependant nos sources que vous trouverez en fin d’article sauront vous orienter.

Mais si l’on devait conclure, nous dirions ceci : chez Silicon Salad, afin de créer un site et une expérience au plus proche des besoins de vos clients et de vos utilisateurs, nous aimons penser qu’il faut les convier à nos réunions. Et nous le faisons au travers de personas / personnages qui (à défaut de prendre un café avec nous) sauront nous susurrer à l’oreille leur vision des choses, orienter notre design, afin d’obtenir un site sur-mesure qui ravira les internautes visés. Parce que le design d’un site internet, mélange complexe de plaisir esthétique, rédactionnel, ergonomique et technique, se doit toujours de parler aux bonnes personnes aux bons moments, et ce avec efficacité. Et parce que la curiosité est cette fois-ci un excellent défaut.

Et comme l’a si bien dit notre intégrateur silicon-saladien préféré David, un soir de pleine lune : « Un bon designer ne doit pas seulement faire de belles choses, ses conceptions doivent être utiles aux utilisateurs. »

Pour aller plus loin dans le principe et la conception des personas, nous vous recommandons ces deux très bon articles (en anglais) de Smashing Magazine, qui ont fortement inspiré ce que vous venez de lire :

Partager l'article :

1 commentaire
  • Merci François pour ce bel article qui me permet de confirmer que la méthode s’applique aussi bien à la création de sites web qu’à la création d’objets. Je retrouve ici le même outil d’empathie indispensable à tout designer, peu importe l’expérience utilisateur ciblée in fine.


Vous souhaitez réagir ?

En soumettant ce commentaire vous donnez à Silicon Salad le droit de citer vos propos ainsi que votre nom/site. Tous commentaires dégradants ou hors-sujet peuvent-être supprimés par décision de l’auteur. Votre e-mail, ne sert qu’à des fins d’authentification, il ne peut-être ni partagé ni diffusé.
Vous pouvez commenter avec la syntaxe Markdown. En savoir plus

Article précédent
Intégration et déploiement continus via Codeship