L’email marketing a le vent en poupe. Il est le canal préféré des internautes pour interagir avec les marques (devant les réseaux-sociaux, les apps ou les chats) et 75% des abonnés affirment avoir déjà acheté un produit, en ligne ou en boutique, car il était poussé par une newsletter. Si vous souhaitez obtenir plus de données sur l’attitude des internautes Français face à l’emailing, nous vous invitons à découvrir ces études réalisées par le Sncd (Syndicat National de la communication directe).

Ce levier marketing efficace et rentable vous permet de :

  • récolter une base de clients/prospects,
  • générer du trafic sur votre site web ou dans vos points de vente,
  • créer un lien avec vos clients / prospects,
  • travailler votre notoriété.

Ceci étant dit, il faut savoir qu’un Français reçoit en moyenne 49 mails par jour. Alors, comment se démarquer dans cette jungle d’emails ? On vous livre 6 étapes clés à suivre pour ne pas finir dans la corbeille de vos chers abonnés.

01. Soignez votre objet

Votre objet n’est pas à prendre à la légère : c’est la première chose que vos clients verront. Il est le premier élément déclencheur de l’ouverture de votre newsletter.

Le message

Votre message doit susciter l’intérêt et la curiosité de vos lecteurs. Il faut donc suivre des pré-requis pour votre un message. Il doit être court, clair et impactant.

Les règles de bases

Nous vous conseillons d’éviter les caractères spéciaux dans vos campagnes d’email marketing (!!! & à répétition, les capitales…). Il existe des spamwords à bannir de vos objets par exemple : “gratuit”, “urgent”, “100%”. Il faudra également veiller à votre orthographe, fautes d’inattention… L’erreur est humaine, mais vous risquez de véhiculer une image peu professionnelle et nous savons que ce n’est pas votre souhait.

email objet conforme versus objet indésirable

Le pré-header

Pour compléter votre objet, vous pouvez tirer parti du pré-header qui est une zone de texte exploitable afin de transmettre des informations complémentaires.

objet email marketing

Le test A/B sur votre objet

Afin d’optimiser votre objet, nous vous conseillons d’avoir recours à des tests A/B. Ils vous permettront, sur un échantillon de votre base abonnés, de proposer deux objets différents et de voir, lequel est le plus performant. Vous pourrez ainsi valider votre objet final en fonction des résultats.

02. Adoptez le responsive

Le mobile fait partie intégrante des habitudes de vos clients. L’emailing n’a pas échappé à la règle puisque plus de 65% des emailings sont ouverts sur mobile*. Il est donc très important de s’adapter à ces nouvelles pratiques et proposer des mailings responsive.
Pourquoi ? Tout simplement pour que votre contenu email s’adapte à la taille des différents devices utilisés par vos clients. Le responsive va permettre une lecture plus fluide des informations (textes, taille des boutons..) et garantir une expérience qualitative.

emailing responsive versus emailing non responsive

03. Travaillez les bonnes pratiques d’intégration

Le ratio texte/image

Dans un monde idéal, il faudrait un ratio texte/image égal à 60/40. Ce ratio est important puisqu’à contrario les spammeurs ne le respectent et gèrent le plus souvent leurs contenus en image. Pour ne pas être associé à un spammeur et être un bon élève, on intégrera donc un maximum de texte en HTML dans son contenu. De plus, du contenu texte en image n’est clairement pas lisible en mobile et nous vous avons expliqué plus haut son importance.

Les balises ALT

Veillez à bien renseigner vos balises ALT lors de votre intégration. Si vos images ne se chargent pas à l’ouverture de l’email, ces balises permettent de les décrire et ainsi renseigner vos clients.

Les tests

Un test n’est jamais de trop dans le cadre de vos campagnes emailing. Ils servent à détecter certains bugs comme des problèmes d’affichage ou des textes trop gros.
Un test va vous permettre également de vérifier que vos liens fonctionnent. Si ce n’est pas le cas, vous risquez de perdre des utilisateurs à cause de ces points de friction.

04. Proposez un contenu pertinent

Votre objectif

Il est important de se questionner sur le but de votre envoi, il va déterminer votre contenu. Un email peut-être commercial, transactionnel ou simplement relationnel. 

En 2019, la grande tendance qui se démarque est celle du marketing contextuel.
Proposer une expérience personnalisée et passer d’un emailing one-to-many à un emailing one-to-one, valorise votre client. N’oubliez jamais que votre client aime que l’on parle de lui.

types de contenus par emailing

Votre marque

La présence de votre logo est essentielle. Elle rassure vos clients et permet de vous identifier du premier coup d’oeil. La structure de votre graphisme impactera fortement le taux de clic. Faites preuve de créativité pour sortir du lot et proposez des contenus originaux : vidéos/gifs, structure rythmée, couleurs, typo…  Une opération commerciale de votre marque peut également avoir sa propre identité. Nous vous invitons à découvrir le dispositif global d’animation commerciale mis en place pour l’opération Just for Kids de JEF Chaussures.

Les call-to-action

Un autre conseil, veillez à positionner vos call-to-action dans la partie haute de vos emailings. Souvent, la partie basse n’est pas réellement atteinte : vos lecteurs sont pressés et vont à l’essentiel.

Les ciblages

Maintenant que vous avez votre contenu, il faut déterminer à qui vous souhaitez l’envoyer.
Il faut ainsi déterminer les critères socio-démographiques et comportementaux de votre audience. Ce ciblage va permettre de booster votre taux d’ouverture et de clic tout en personnalisant la relation avec votre client (puisque le contenu sera adapté à cette cible). Vous pourrez ainsi comparer l’efficacité de vos campagnes d’email marketing sur vos différentes audiences.

05. Prenez soin de votre base de données

Pour gagner du temps et de l’efficacité, veillez à supprimer les doublons et les adresses mails erronées de votre base. Concentrez-vous sur vos utilisateurs actifs pour réduire le coût de routage et améliorer vos performances. Un nettoyage s’impose, car si votre base est trop volumineuse, il y a un risque de saturer le serveur.

06. Analysez vos performances

Si vous avez suivi ces 5 étapes clés, vos campagnes sont déjà créées et envoyées !
Il est temps d’analyser leurs performances au fil des semaines. Créer des reportings vous permettra de voir l’évolution des statistiques de vos campagnes. Pour la fréquence, c’est à vous de l’établir. Une fois ce suivi mis en place, vous allez pouvoir analyser vos données et adapter vos campagnes : c’est le fameux test & learn !

Vous avez entre les mains les étapes principales pour garantir le succès de vos campagnes e-mailings. Si vous avez des questions ou besoin d’un accompagnement en stratégie marketing notre équipe se tient à votre disposition pour échanger sur le sujet.