Par , le 19 février 2015

Ruby On Rails et Silicon Salad : love story mais pas que…

Développement | 0

Mise en garde
Cet article ne convient pas aux rubyistes. Si d’aventure l’un d’entre vous était contraint et forcé de le lire, veuillez m’excuser par avance pour cette vulgarisation volontaire…

Depuis bientôt 7 ans, chez Silicon Salad, nous développons des sites en utilisant le framework web open-source Ruby On Rails. À travers cet article, je vais tenter de répondre à une question que l’on nous pose souvent : mais pourquoi Ruby On Rails ? Une histoire d’amour ? Oui, mais pas uniquement. Les avantages de ce framework sont nombreux et son rayonnement est de plus en plus étendu.

Pour commencer, quelques chiffres…

  • créé en 2003 par David Heinemeier Hansson, un développeur danois ;
  • 1er projet : Basecamp, la célèbre application de gestion de projet ;
  • des dizaines de milliers d’applications développées dans le monde ;
  • plus de 3 800 contributeurs officiels ;
  • des milliers de gems (extensions fonctionnelles) sur Rubygems et de projets sur Github (service de gestion de codes sources).

Une techno récente oui, mais en plein développement et qui s’impose déjà depuis plusieurs années. Et qui s’exporte ! De nombreuses idées issues de Ruby On Rails ont été reprises dans les frameworks PHP.

La philosophie de RoR

  • Convention over Configuration (convention plutôt que configuration) : Rails propose des comportements par défaut pour la plupart des fonctionnalités. Ce qui signifie qu’on ne configure que ce qui sort de ces comportements ;
  • Don’t Repeat Yourself (ne vous répétez pas) : basé sur une architecture de type MVC (Modèle-Vue-Controleur), Rails favorise le rangement des éléments d’une application à un seul endroit ;

Cela ne vous parle pas beaucoup ? Moi non plus 🙂 Passons au concret.

Les avantages de Ruby On rails pour votre projet

  • Développement rapide : les 1ères fonctionnalités de votre site voient rapidement le jour ;
  • Evolutivité : l’implémentation de nouvelles fonctionnalités est facilitée, votre projet peut évoluer en continu ;
  • Créativité : les nombreux comportements par défaut permettent de davantage se focaliser sur la réelle valeur ajoutée de votre projet : fonctionnalités sur mesure, interfaces riches, interactivité…
  • Qualité : l’architecture même du framework “contraint” les développeurs dans leur manière de coder. Une contrainte peut-être, mais surtout la garantie d’avoir un code “propre” et facilement exploitable par d’autres développeurs.
  • Performance : les fichiers Javascript et CSS sont minifiés et compressés, ce qui permet à votre site d’être plus rapide et de faire bénéficier d’une navigation plus fluide à vos utilisateurs.

Toujours pas convaincu ? Pourtant d’autres le sont…

Qui s’est déjà laissé convaincre ?

Et bien, pas mal de monde ! Je vous cite ici quelques exemples de sites réalisés en Ruby On Rails :

  • Twitter
  • Airbnb
  • Capitainetrain
  • Groupon
  • Soundcloud
  • Basecamp
  • Github

Et chez nos clients ?

JEF Chaussures : spécialiste de la chaussure de marque qui a développé son activité grâce à son site ecommerce réalisé entièrement en Ruby On Rails.

JEF Chaussures

Montres & Co : le n°1 de la montre en ligne.

Montres & Co

Méert : la célèbre pâtisserie lilloise.

La Gaufre Meert

Les utilisations de Ruby On Rails sont multiples et c’est ce qui fait également sa force : sites ecommerce, services en ligne, applications, sites vitrine. Quel que soit votre projet ou vos spécificités métier, Ruby On Rails est particulièrement adapté au développement sur mesure.

Pourquoi Ruby On Rails est tant plébiscité par nos chers développeurs ?

J’ai posé la question à deux de mes coéquipiers, pratiquants depuis plusieurs années maintenant et voici leurs témoignages :

Alexandre, développeur back-end :

Je développe des sites et applications web via le framework Ruby On Rails depuis plus de 5 ans. Le premier avantage est sans aucun doute la syntaxe de Ruby. Fini les points-virgules et parenthèses de PHP.
La structure des applications Ruby On Rails étant toujours la même, cela permet à un nouveau développeur de rentrer plus facilement dans un projet. Il y a également, je trouve, une certaine facilité de prise en main du framework.
Tout cela est pour moi un gain de temps et donc de productivité.

D’autre part, le fait qu’il y ait une communauté active contribue également à l’attractivité du framework. Grâce à celle-ci de nombreuses gems sont disponibles pour la plupart des fonctionnalités “de base”. Ces dernières sont mises à jour régulièrement et testées par de nombreux développeurs, ce qui est un avantage considérable.

J’ai pu utiliser Ruby On Rails pour des projets très variés et plus ou moins complexes : sites ecommerce, sites vitrines, applications web, API… le framework s’adapte très bien à tous les cas d’utilisation.

David, développeur front-end :

En tant que développeur front-end, je préfère travailler avec Ruby pour une raison : la productivité. Ma boîte à outils est simple et se résume en 3 mots : Sass (CSS), CoffeeScript (JavaScript) et slim (HTML). Ces outils m’aident à créer du code facilement maintenable et évolutif.

L’asset pipeline, qui permet de compiler et minifier chaque couche est d’une facilité d’utilisation déconcertante contrairement à la configuration d’un Gruntfile. Cela provoque parfois des erreurs lors du déploiement en staging, mais cela garantit moins de bugs en production.

Pour finir, avec des solutions comme Middleman, il est possible de transformer rapidement un exemple de prototype pour le rendre disponible en production, en moins de 30 minutes, avec du code compilé, minifié, gzipé, Google Analytics, LiveReload, Autoprefixer, et d’autres choses indispensables pour travailler sérieusement sur le web.

Merci Messieurs pour vos témoignages, mais ce que vous oubliez de dire aussi, c’est que vous l’aimez votre framework et pour que vous en changiez, il faudrait vous payer très cher. Et quand bien même… 😉

Partager l'article :

Vous souhaitez réagir ?

En soumettant ce commentaire vous donnez à Silicon Salad le droit de citer vos propos ainsi que votre nom/site. Tous commentaires dégradants ou hors-sujet peuvent-être supprimés par décision de l’auteur. Votre e-mail, ne sert qu’à des fins d’authentification, il ne peut-être ni partagé ni diffusé.
Vous pouvez commenter avec la syntaxe Markdown. En savoir plus

Article précédent
AWS une pléthore de nouveaux services