Silicon Salad avant, c’était environ 100 bouteilles d’eau par mois pour nos clients, sans compter nos bouteilles personnelles, et des centaines d’agitateurs (comprenez ‘touillettes’) dans nos cafés. On n’était pas malheureux ainsi… La planète, si. Mais rassurez-vous, tout ça c’était avant. Avant que Tiphaine, au détour d’un petit-déjeuner, nous suggère une idée : passer du jetable au durable.

Réveil écologique

Quelques minutes ont suffi à amorcer notre réveil écologique. Il faut dire que Tiphaine a usé de sacrés arguments pour nous convaincre. 25 000 tonnes de déchets plastiques chaque année en Europe ; 89 milliards de bouteilles plastiques d’eau vendues tous les ans ; des millions d’animaux tués par le plastique chaque année… On a quand même essayé de résister : “Mais le plastique, ça se recycle !”. “Oui, mais le recyclage n’empêche pas au plastique d’être toxique. A cause des hydrocarbures, quand ça brûle, ça pollue. Donc à éviter.” Touchés. On n’a pas insisté.

Bye-bye plastique

On fait les malins comme ça mais en réalité, c’est un sujet qui nous tient tous à cœur. Et c’est sans hésiter une seconde que l’on a accepté de suivre Tiphaine dans la lutte du “tout-jetable”. Et comme, pour devenir une entreprise responsable, la bonne volonté ne suffit pas, on a commencé par remplacer toutes nos bouteilles en plastique par de jolies gourdes.

Pour désaltérer nos invités, on a investi dans des carafes en verre, que l’on remplit à l’aide de notre belle fontaine à eau. Filtrée, fraîche ou tempérée, pétillante ou plate, il y en a pour tous les goûts. Dans nos cafés, de vraies cuillères remplacent les agitateurs.

Alors oui, changer prend du temps, mais jusqu’ici c’est un pari plutôt réussi pour Silicon Salad. Bien entendu, on ne compte pas s’arrêter là ! On en est convaincus, toutes nos petites actions, mises bout à bout, peuvent avoir un impact immense. D’autres initiatives sont en cours de réflexion, à commencer par la réduction de notre gaspillage alimentaire et des emballages plastiques de nos déjeuners. A suivre !