Par , le 4 octobre 2012

Recetter une campagne de netlinking avec Imacros

SEO | 28

Si Imacros est utile en phase de création de liens, il l’est tout autant lorsqu’il s’agit de vérifier que les backlinks qu’on a posés sur une page sont bien présents. Je vais donc vous partager une petite astuce qui vous permettra de recetter votre campagne de netlinking en utilisant les fonctions avancées d’Imacros.

Tester la présence d’une URL avec Imacros

Tout d’abord, vous aurez besoin de la liste des URLs sur lesquelles vous avez soumis un lien. Cela peut être, par exemple, la liste des URLs des articles que vous avez utilisés pour votre session de blog comment. Regroupez-les dans un fichier CSV que vous glisserez dans votre dossier source. Déclarez votre fichier et initialisez la boucle pour qu’Imacros exécute le traitement qui va suivre sur chacune des URLs.

CMDLINE !DATASOURCE input.csv
SET !DATASOURCE_COLUMNS 1
SET !DATASOURCE_LINE {{!LOOP}}

La première étape consiste à demander à Imacros de rechercher votre URL parmi les liens du document. Pour faire cela, nous allons utiliser XPath, dont la syntaxe est supportée par Imacros depuis 2011.

Par exemple, si l’URL cible que vous avez utilisée est « google.com », il vous faudra rechercher dans le DOM la chaîne de caractères « google.com ». L’expression XPath sera donc //a[contains(@href,’google.com’)][1].

Le double slash suivi du « a » signifie qu’il faut rechercher toutes les balises <a> du document, peu importe leur position. La fonction contain suivie des deux chaînes de caractères indique quant à elle qu’il faut sélectionner les liens dont l’attribut href contient la chaîne de caractères « google.com ». Enfin, le prédicat [1] indique qu’il ne faut retourner que le 1er élément correspondant à ces critères dans l’arbre du document.

La requête XPath étant formulée, il suffit de demander à Imacros d’extraire le contenu demandé, c’est-à-dire l’ancre du lien. Si l’URL figure dans le document, elle sera extraite, sinon la première colonne du fichier de sortie sera vide.

TAG XPATH="//a[contains(@href,'google.com')][1]" EXTRACT=TXT

Connaître l’attribut du lien : dofollow ou nofollow

Bien entendu, on ne s’arrête pas là. On va maintenant demander à Imacros d’extraire la valeur de l’attribut « rel » du lien. Cela permettra ainsi de savoir si le lien glâné est en dofollow ou en nofollow. Pour faire cela, nous allons maintenant utiliser les expressions régulières.

Première chose : il faut passer l’extract précédent en variable.

SET !VAR1 {{!EXTRACT}}

Puis on va chercher la valeur de l’attribut « rel » en utilisant les expressions régulières (Imacro supporte également l’utilisation des regexp). C’est là que la variable que l’on vient de stocker va nous être utile :

SEARCH SOURCE=REGEXP:"<a(.*)rel="(.*)".*>{{!EXTRACT}}</a>" EXTRACT=$2

A noter que j’ai essayé via XPath de faire la même chose, mais sans succès. Imacro ne semble pas comprendre une syntaxe du type :

TAG XPATH="//a/@rel" EXTRACT=TXT

Ajouter l’URL du domaine référent

Il ne reste plus qu’à extraire l’URL depuis lequel est effectué ce lien, pour avoir en votre possession l’ensemble des informations importantes à associer à votre campagne. Cela tient en une ligne :

ADD !EXTRACT {{!URLCURRENT}}

Enfin, pour terminer, il faudra enregistrer votre fichier de sortie dans le dossier de votre choix. Ce fichier contiendra donc 3 colonnes :

  • l’ancre du lien
  • l’attribut « rel » de ce lien (à nettoyer éventuellement d’autres attributs qui auraient pu être récupérés)
  • la page depuis laquelle vous recevez le backlink

Libre à vous ensuite de mettre en forme tout cela, de créer des statistiques, etc. Pour les plus pressés, voilà la macro complète  😉

VERSION BUILD=6900210    
SET !ERRORIGNORE YES
' Passez la valeur à yes si vous voulez tester les valeurs récupérées
SET !EXTRACT_TEST_POPUP NO
' Pour accélérer le traitement
FILTER TYPE=IMAGES STATUS=ON
CMDLINE !DATASOURCE input.csv
SET !DATASOURCE_COLUMNS 1
SET !DATASOURCE_LINE {{!LOOP}}
TAB T=1       
URL GOTO={{!COL1}}    
TAG XPATH="//a[contains(@href,'google.com')][1]" EXTRACT=TXT
SET !VAR1 {{!EXTRACT}}
SEARCH SOURCE=REGEXP:"<a(.*)rel="(.*)".*>{{!EXTRACT}}</a>" EXTRACT=$2
ADD !EXTRACT {{!URLCURRENT}}
SAVEAS TYPE=EXTRACT FOLDER=* FILE=output.csv

NB : au passage bonne chance à tous les SEO pour le concours Sentimancho !

Partager l'article :

28 commentaires
  • Un très bon exemple d'utilisation d'iMacro !

    En plus, tout le code est expliqué pas à pas histoire de ne pas faire un vieux copié collé mais de bien comprendre et apprendre et ainsi de permettre de modifier et ou rajouter ce que l'on veut à la macro donc parfait ! 😉

    Je vais pas tarder à tester je pense ^^

  • Bien pratique cette astuce ! Il faut que je teste imacros car je débute ma campagne de linking.

  • Va vraiment falloir que je me mettes à iMacros pour mon linking !

  • Très pratique cette macro mais attention aux caps & co.

    En termes d'alternatives, linkody est très bien pour ça, SEOtools for excel est une bonne alternative, même s'il demandera de laisser tourner excel pendant plusieurs minutes si vous avez une grande liste.

  • Omg omg !
    J'avais tenté de le faire mainte et mainte fois mais sans résultats ! Ne connaissant même pas XPath je pense que j'aurai pu chercher longtemps ! Je vais tester la macro mais si ça marche les 3 min de lecture de l'article vont me faire gagner .. quelques heures ! Fini le checkage à la main hehe!

    ps : grave d'accord avec Antonin sympa pour l'explication plutôt qu'un copié collé tout pourri ; )

  • Je ne connais pas du tout cette solution qui d'après votre article semble super pour effectuer ce genre de travaille.
    A première vu cela parait tout de même pas très user-friendly.
    Pour ma part j'utilise linkody vraiment super simple à utiliser et un bilan par mail chaque jour.

  • Et voilà, encore un excellent article sur Imacro qui va me pousser encore plus à m'y mettre ! Moi qui vérifie à la main chacun de mes liens, c'est long, c'est chiant, c'est pas passionnant… Merci Antoine

  • Effectivement, je ne connaissais pas l'astuce de XPath avec iMacro.

    Regex, XPath et fichier .csv, c'est la combinaison pour avoir un petit script performant.

    @ Vincent : Linkody passe payant dans 6 jours ce qui rends la recherche d'alternatives intéressante.

  • Un grand merci pour cette macro qui va me permettre de gagner du temps 🙂 Super post !

  • Article intéressant, technique, pratique !

    Je serais fier de te compter parmi les membres de mon forum 🙂

  • C'est sûr que Imacros permet un gain de temps énorme, encore faut-il savoir l'utiliser correctement et malheureusement ce n'est pas encore mon cas 🙁

  • Merci pour cet petit tuto bien pratique sur Imacros.

  • merci pour le partage.
    par contre, il me semble qu'il faudrait ajouter le test de la meta robots de la page.

    • @Christian : en effet, même si en principe si on a trouvé cette target, c'est qu'elle était indexée.

  • Merci pour le tuto, je cherchais exactement ca pour un annuaire, pour le net linking le soft link assistant permet aussi de faire ca et d'automatiser l'envoi de mail en cas de non présence du lien etc.

    Rudy

  • Merci pour ces explications détaillées sur Imacro! Connaître et analyser les liens pointant vers une page Web (les fameux « backlinks ») est particulièrement utile pour analyser le référencement de son site – mais aussi celui de ses concurrents.

  • Salut,
    Je suis tombé sur ton article en recherchant comment checker un élément déterminé dans le code source d’une page avec imacro.
    Clair que ce genre de billet est très précieux pour ceux qui veulent se perfectionner avec imacro.
    Me concernant c’est direct en favori.
    Merci !

  • Excellent ! Merci pour ce partage, c’est vrai qu’avec tout les échanges et inscriptions en tout genre, on peut vite se perdre dans la jungle !
    Reste plus qu’à tester, valider et … faire le tri !

  • […] Je ne m’adresse qu’aux bidouilleurs qui ne souhaitent pas payer pour ce type de service. Ces derniers auront la possibilité de tester la présence des backlinks sur les sites partenaires et cela grâce à imacro. Silicon Salad nous à récemment présenté la solution dans cet article. […]

  • Je vois que Linkody passe payant, mais pas de panique il y a GammaSeoTools qui est très bien pour vérifier l’échange de lien.

  • Je viens de découvrir Imacro il y a quelques jours et je vois que ca permet vraiment bcp bcp de possibilité! Merci pour l’article

  • Je ne dois pas être fais pour les macros, car même avec toutes ces indication je n’y arrive pas.. je retenterais dans quelques mois.

  • Sinon tu peux également utiliser myNextSeo pour vérifier la présence des liens, leurs attributs (nofollow ou dofollow) et l’indexation des pages sur Google automatiquement 😉

  • Excellent article et surement un des seuls qui explique et donne le code en entier d’une macro utilisable.

    Outil vraiment intéressant notamment pour gérer les partenariats quand on a plusieurs sites.

    Merci pour le partage.
    Florian

  • Excellent article et surement un des seuls qui explique et donne le code en entier d’une macro utilisable.

    Outil vraiment intéressant notamment pour gérer les partenariats quand on a plusieurs sites.

    Merci pour le partage.
    Florian

  • Merci pour cette macro, je vais voir ce que je peux en faire et si je ne peux pas l’intégrer à ce que je fais deja 🙂

  • Merci pour cette macro, je vais voir ce que je peux en faire et si je ne peux pas l’intégrer à ce que je fais deja 🙂

  • Il est important de cliquer sur Jouer (Répéter) avec un nombre élevé selon votre nombre de liens à vérifier


Vous souhaitez réagir ?

En soumettant ce commentaire vous donnez à Silicon Salad le droit de citer vos propos ainsi que votre nom/site. Tous commentaires dégradants ou hors-sujet peuvent-être supprimés par décision de l’auteur. Votre e-mail, ne sert qu’à des fins d’authentification, il ne peut-être ni partagé ni diffusé.
Vous pouvez commenter avec la syntaxe Markdown. En savoir plus

Article précédent
Mac & sécurité : nos bonnes pratiques